élision


élision

élision [ elizjɔ̃ ] n. f.
• 1548; lat. elisio
Effacement d'un élément vocalique final devant un élément vocalique initial, soit dans le compte des syllabes, soit dans la langue écrite ou orale. Élision d'une voyelle devant un h muet. L'apostrophe est en français le signe graphique de l'élision (ex. l'art, l'habit, qu'on, s'il, etc.).

élision nom féminin (latin elisio, -onis) Suppression de l'élément vocalique final d'un mot devant un mot commençant par une voyelle ou un h muet. ● élision (homonymes) nom féminin (latin elisio, -onis) élisions forme conjuguée du verbe élire

élision
n. f. Suppression d'une voyelle à la fin d'un mot, quand le mot suivant commence par une voyelle ou un h muet. L'apostrophe est le signe de l'élision en français (ex.: l'amie, l'habit).

⇒ÉLISION, subst. fém.
Action d'élider ou fait de s'élider; son résultat.
A.— PHONÉT., PROSODIE. [Dans la prononc., la dernière syll. d'un mot s'effaçant devant la 1re syll. du mot suiv.] L'élision a lieu lorsque, dans le corps d'un vers, la dernière syllabe d'un mot est terminée par un e muet, et que le mot qui suit commence par une voyelle ou par un h non aspiré (BANVILLE, Pt Traité poés. fr., 1881, p. 21) :
1. ... il [Malherbe] a eu raison d'ordonner l'élision de l'e muet final précédé d'une voyelle, comme dans les mots « vie, joie », qu'on pouvait faire avant lui de deux syllabes.
SAINTE-BEUVE, Tabl. hist. et crit. de la poésie fr. et du théatre fr. au XVIe s., 1828, p. 156.
B.— GRAMM. [Dans la prononc. et/ou l'écriture] Dans la prononciation, il se fait beaucoup d'élisions qui ne se marquent pas dans l'écriture, comme « Une heure, quatre ans » (prononcez « Un'heure, quatr'ans ») (Ac. 1798-1878). Les élisions qui caractérisent le langage parisien dans la conversation familière (ARGER, Init. art chant, 1924, p. 169). Les argots de groupe, les élisions du parler des lycéens ou des grandes écoles (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 118) :
2. ... j'admirai subitement ce verbiage spécial caractérisé (...) par l'ignorance des élisions ordinaires : « Il a pleuré parce que il voulait pas (h) aller à l'école, si il avait pas du chocolat. »
FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, p. 18
Rem. ,,L'élision n'est pas toujours marquée dans l'écriture; quand elle l'est, la voyelle qui s'élide est remplacée par une apostrophe`` (GREV. 1969, § 102).
Prononc. et Orth. :[]; Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1548 gramm. (Th. SEBILLET, Art poétique, éd. F. Gaiffe, p. 18 ds IGLF). Empr. au lat. class. elisio, -onis du supin elisum de elidere. Fréq. abs. littér. :12. Bbg. NIEDERMANN (M.). Vox rom. 1953/54, t. 13, pp. 105-106.

élision [elizjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1548; lat. elisio, de elisum, supin de elidere. → Élider.
Gramm. Action d'élider; résultat de cette action. || Élision d'une voyelle devant un h muet. || Il n'y a pas d'élision devant un h aspiré (→ Aspirer, cit. 22). || Rencontre de deux voyelles sans élision. Hiatus. || Apostrophe qui marque l'élision. || L'aphérèse, l'apocope, l'élision et la syncope constituent différents métaplasmes par suppression.
0 — Et vous n'êtes pas horripilé par cette systématique élision des e muets ? — Cette élision est naturelle et va dans le sens de notre parler. Donner une valeur métrique égale aux sons creux de notre langue et aux syllabes pleines, c'est au contraire là qu'est l'artifice.
Gide, Attendu que…, p. 59.
REM. Les noms propres ne font pas exception à la règle d'élision : il est originaire d'Amiens, une symphonie d'Hector Berlioz. Mais, quand on emploie un style juridique ou administratif, dans un souci de précision et pour les besoins de la classification, l'élision n'est pas faite et, contrairement à l'usage de la langue courante, le patronyme précède le prénom : Untel, fils de Indy (Vincent d').

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elision — Élision L’élision (substantif féminin), du latin elisionem, du supin elisum, du verbe elidere ( ôter ) est un type d’apocope, qui sont toutes deux des modifications phonétiques ressortissant aux métaplasmes. Elle consiste en l’amuïssement de la… …   Wikipédia en Français

  • Elision — (lat. ēlīdere herausschlagen, herausstoßen) bezeichnet das Weglassen eines oder mehrerer meist unbetonter Laute. In der Orthographie wird sie gelegentlich durch einen Apostroph gekennzeichnet. Inhaltsverzeichnis 1 Phonologie 2 Metrik 3 Siehe auch …   Deutsch Wikipedia

  • ELISION — ist ein internationales Ensemble, welches seit 1986 aktiv ist. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichte 2 Diskografie 2.1 Alben 2.2 Kompilation …   Deutsch Wikipedia

  • Elisión — Saltar a navegación, búsqueda Elisión (del latín elisionem, traducción del griego élleipsis) es, en fonética sintáctica, el tipo de metaplasmo que consiste en la pérdida de una vocal o grupo de vocales en el final de una palabra situada ante otra …   Wikipedia Español

  • élision — ÉLISION. sub. f. Suppression d une voyelle finale à la rencontre d une autre voyelle. L élision se marque en François par une apostrophe, comme en ces mots, L âme, qu elle, s il. [b]f♛/b] Dans la prononciation, il se fait beaucoup d élisions qui… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • elisión — sustantivo femenino 1. Área: gramática Eliminación de una vocal cuando está a final de palabra y la siguiente empieza por vocal: La elisión de vocales se produce mucho en el nivel oral …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • elision — ELISION. s. f. Suppression d une voyelle dans un mot à la rencontre d une autre voyelle. L elision se marque en François par une apostrophe, comme en ces mots, l ame, qu elle, s il …   Dictionnaire de l'Académie française

  • elision — [ē lizh′ən, ilizh′ən] n. [L elisio, a striking out (in LL, elision) < pp. of elidere: see ELIDE] 1. the omission, assimilation, or slurring over of a vowel, syllable, etc. in pronunciation: often used in poetry to preserve meter, as when a… …   English World dictionary

  • Elisĭon — (v. lat., Ausstoßung), 1) (Gramm.), das Wegwerfen eines meist kurzen Vocals vor einem anderen; dies geschieht im Griechischen u. Lateinischen sowohl in der Parathese, als auch in der Composition, u. in ersterem Falle wird als Zeichen der E. der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Elision — (lat., griech. Ekthlipsis), in der Grammatik die Ausstoßung eines Vokals, z. B. Glücks (statt Glückes), ros ge (statt rosige), besonders am Ende eines Wortes zur Vermeidung des Hiatus, z. B. dacht er (statt: dachte er). Die E. spielt in der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon